one way 07 octobre 2006

"A vingt heures, ma grande étoile…"

reproduction de DEGAS - esquisse de petite danseuse - JudicaëlGrande étoile, montre-moi, ton petit pas d’ange,
Tes pointes d’épines, ton élégance à la frange.

Crois-moi, ôte le velours de la louange,
Et ne pleure pas à ma venue, talentueuse ballerine.

Quand tôt, ton sourire où le bel automne se termine,
Vici par la bruine, elle burine ce visage de Proserpine,
Et m’enlève la plume, foulée par mon cœur sourd.

Hélas, vingt heures, sonate de mon tambour
Décorent un cavalier et sa pénitence.
Les mains muettes se hâtent au menuet de ma sentence.

Courage, monte, canto, mon nom éploré d’amour,
Ô grâce, danse, car l’eau s’élance et bientôt m’entoure.

3Pt'it(s) message(s):

At 8:57 PM, Blogger olivier a dit à Judicaël...

Bravo Judi,

Le dessin est aussi superbe que le texte.

 
At 8:57 PM, Blogger olivier a dit à Judicaël...

Bravo Judi,

Le dessin est aussi superbe que le texte.

 
At 3:03 PM, Blogger Blognantais a dit à Judicaël...

Merci Olivier,
je prends ton petit mot, comme pour me donner du courage et me dire que j'espère pouvoir me donner de plus en plus d'inspiration...
Encore merci

 

Enregistrer un commentaire

<< Accueil